Inna Shevchenko is a living icon. It came close for her: « I know from experience that for some people, it is easier to kill than to accept that women using their voices and their bodies to challenge their morality. »

Inna Shevchenko looks like the daughter of Barbie and Stalin, and she wants to liquidate both her parents: « the patriarchy was erected on the female body. It is therefore with our bodies, on this battlefield precisely, that we can destroy patriarchy. An active, non-passive body, a moving body that screams, an angry body that does not smile ». Continue reading

Anne-Charlotte Fredenucci est une dirigeante qui vous dit : « ce que je regrette c’est de ne pas avoir réussi à démontrer plus tôt à mon père que j’avais les capacités pour prendre la relève. Parce qu’on aurait pu éviter les licenciements ». Vous l’aimez intense et sans faux-semblant ? Vous allez être servi.e !

Continue reading

Clémentine Gallet est une patronne de PME qui vous dit paisiblement: « mon énergie débordante m’a beaucoup servi, ça m’a éloignée de tous les pervers et les mal intentionnés, ceux-là, ils ne m’ont pas trop côtoyée ». Quelle formidable façon de voir les choses. Quand les femmes arrêteront de se trouver non-conformes à la féminité vulnérable, elles commerceront à vivre avec ceux qui sont capables de les aimer.

Continue reading