Salima Saa est une femme qui commence par vous dire : « bien sûr je continue à me cogner au plafond de verre, mais je ne baisse pas les bras ». En politique, au sein du CAC 40, pour limiter les femmes, en particulier les jeunes et pour bloquer les personnes issues de la diversité, les plafonds de verre se sont empilés, et elle n’a cessé de les faire voler en éclat les uns après les autres.

Rien ne peut résumer Salima Saa. On la voit comme une politique prête à tout, ses engagements de cœur sont associatifs, sur les pas de sa mère. On croit la cerner en cadre supérieur de grand groupe, elle a créé l’une des toutes premières startups. On entend la guerrière, l’amazone, la combattante et notre regard tombe sur une femme ultra-féminine, rayonnante. On lui cherche des passe-droit ou des mentors, mais elle ne doit rien à personne. Peut-être doit-elle sa vitalité en partie à son père qui lui listait de grands modèles féminins en lui retournant la question « et toi, que fais-tu d’exceptionnel ? »

Elle sait que les femmes ne sont pas des patrons comme les autres. Qu’on les trouvera brutales pour des faits d’armes qui seraient portés à leur crédit si elles étaient des hommes. Que parfois leurs équipes trouveront absurdes d’être loyales juste parce qu’elles sont nées femmes. Qu’on s’imaginera régulièrement qu’elles sont numéro 2 quand elles se présenteront avec leurs adjoints masculins.

Pourtant, on se trouve face à Salima Saa comme face à une source d’énergie nucléaire. Il y a dans son regard, avec la vivacité de celle qui saisit immédiatement les codes et les jeux de pouvoirs, une détermination éruptive à ne pas se laisser faire.

L’éducation des filles partout dans le monde sera son combat au conseil d’administration de l’AFD. Apprêtez-vous à entendre que de nouvelles écoles pour filles ouvrent partout dans le monde. Parce que quand on quitte le bureau de Salima Saa, on emporte avec soi la certitude rassurante que ni le charisme ni la combativité ne seront plus jamais réservés aux hommes.

Partager l'épisode sur les réseaux sociaux !
Comments have been closed.
©Michelle Podcast