Quand on passe la porte du bureau d’Edith Cresson, on se prend le souffle de l’histoire. Très vite, elle vous confie : « Pourquoi j’ai accepté d’être Premier ministre ? Parce que Mitterrand a tellement insisté… Je lui ai dit : “mais donnez ça à Bérégovoy… il n’attend que ça depuis très longtemps ! ”

Elle a conquis un nouveau terrain de jeu pour les femmes où elle est encore bien seule. Vous êtes face à une aristocrate de la politique à l’humour acidulé : « à Matignon, il y a deux moments agréables : quand on arrive et quand on part ».

C’est comme si le sexisme en politique avait été inventé pour elle : « Monsieur d’Aubert qui a été ministre de la recherche a dit, à mon sujet, « voilà la Pompadour ! ». À ma connaissance, la Pompadour n’a jamais été élue. Moi j’ai été élue députée, maire, conseiller général et cinq fois ministre. C’est donc que même le suffrage universel n’apporte pas de légitimité aux femmes ». Et l’histoire de la cicatrice et des bas filés (Michelle n’est pas une spoileuse), c’est le pompon de la Pompadour.

Partager l'épisode sur les réseaux sociaux !
Comments have been closed.
©Michelle Podcast